Lancement officiel de l’Année Félix Houphouët-Boigny

La Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix (Fondation FHB) commémore, tout au long de l’année 2018, le vingt-cinquième anniversaire du décès du Président Félix Houphouët-Boigny. Cette célébration dénommée « l’Année Félix Houphouët-Boigny » s’articule autour d’activités scientifiques, festives, religieuses et sportives.

À cet effet, le lancement officiel de cette année dédiée au « père de la nation ivoirienne » et à l’immensité de son œuvre a eu lieu le 27 janvier 2018 à Yamoussoukro. Les points marquants de cet évènement furent :

  • le dépôt d’une gerbe de fleurs au caveau de la famille Houphouët-Boigny,
  • la cérémonie solennelle de lancement de « l’Année Félix Houphouët-Boigny »,
  • et la conférence inaugurale sur le thème : « paix et politique d’intégration régionale de Félix Houphouët-Boigny » prononcée par SEM Jean Marie KACOU GERVAIS, ancien Ministre des Affaires étrangères.

Le Vice-président de la République de Côte d’Ivoire SEM Daniel KABLAN DUNCAN qui représentait le président Alassane OUATTARA, a réhaussé de sa présence toutes les étapes de ce lancement. Il était   accompagné de plusieurs personnalités et d’anciens compagnons du premier Président Ivoirien, en occurrence ; la Grande Chancelière de l’Ordre National, Pr Henriette DAGRI DIABATÉ, le  président de la Cour Suprême, M. René APHING-KOUASSI,  les Premiers Ministres Jeannot AHOUSSOU-KOUADIO et Charles KONAN-BANNY représentant le Président Henri KONAN BEDIÉ, l’Ambassadeur de la République Islamique d’Iran en Côte d’Ivoire, SEM Mansour SHAKIB MEHR, des membres de la famille HOUPHOUËT-BOIGNY  et une très forte délégation du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP).

La première étape fut marquée le dépôt d’une gerbe de fleurs sur la tombe de « l’Apôtre de la Paix » au caveau de la famille Houphouët-Boigny. Comme il est de coutume, les hôtes du jour ont pris un moment de recueillement sur la tombe du « Sage de l’Afrique » en présence des autorités administratives et coutumières de la région du Bélier.

En deuxième partie, le grand amphithéâtre de 2500 places de la Fondation FHB fut le lieu choisi pour le déroulement de la cérémonie solennelle de lancement avec des prestations d’artistes et la projection de l’extrait d’un film sur le président Houphouët-Boigny. Il est à noter que le public composé en majorité de femmes, d’élèves et d’étudiants de la ville de Yamoussoukro, était venu nombreux assister à ce lancement. Au chapitre des allocutions, le premier responsable de la Fondation FHB, Pr Jean-Noël LOUCOU a signifié l’intérêt pour tous les ivoiriens de tirer les leçons de leur passé, de l’évolution du pays et de leur présent par un devoir d’inventaire, un devoir de repentance et un devoir de mémoire. Pour lui, le président Félix Houphouët-Boigny a transmis comme héritage aux générations actuelles et futures des acquis matériels et immatériels. Le volet matériel est constitué de nombreuses et remarquables réalisations économiques, sociales et culturelles. Au niveau immatériel, les valeurs telles que la paix, le dialogue, la tolérance et la solidarité qu’il a cultivées toute sa vie sont des témoignages vivants. Tour à tour, des personnalités se sont succédé pour s’adresser à l’assistance. On peut citer SEM Charles KONAN BANNY et Pr Henriette DAGRI DIABATE. Mettant fin à la série des allocutions, SEM Daniel KABLAN DUNCAN qui présidait cette cérémonie, a rappelé que « le fondateur de la Côte d’Ivoire moderne » a été un grand homme qui a mené le combat pour la dignité africaine à travers ses œuvres et ses discours. Il a exhorté tous les Ivoiriens à faire fi des attitudes contraires aux valeurs que prônait le président Houphouët-Boigny, afin de préserver les énormes acquis que ce dernier a laissé à la Côte d’Ivoire. Cette cérémonie de lancement s’est achevée par la visite de l’exposition photographique sur Félix Houphouët-Boigny et son œuvre politique.

Cette journée s’est achevée par la conférence inaugurale sur le thème : « Paix et Politique d’intégration régionale de Félix Houphouët-Boigny » prononcée par SEM Jean-Marie KAKOU GERVAIS, ancien Ministre Ivoirien des Affaires Etrangères. Cette conférence a vu la participation de nombreuses personnalités politiques et universitaires.

Dans son exposé, le conférencier s’est attelé d’abord à montrer l’impact positif de la politique d’intégration d’Houphouët-Boigny au niveau national, puis à analyser les freins et les succès rencontrés au cours de la mise en œuvre de cette intégration et enfin à évoquer des perspectives meilleures en matière d’intégration sous-régionale en prenant l’exemple de l’évolution positive de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Aussi, a-t-il rappelé que « le père de Nation ivoirienne » fut l’architecte de l’intégration en Afrique et reste une source intarissable à laquelle tout Ivoirien doit s’abreuver. Cet exposé a pris fin par une série de contributions et de questions auxquelles le ministre KAKOU GERVAIS a répondu avec des arguments pertinents.

Une messe d’action de grâce à la mémoire du « Sage de l’Afrique » a été célébrée le dimanche 28 janvier 2018 en la Basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro en présence du vice-président Daniel KABLAN DUCAN.

 

Posted in Actualités and tagged , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *