Cérémonie de remise de don au Centre Mié-N’Gou – 28 02 2020

Le vendredi 28 février 2020, une délégation de la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix (Fondation FHB), avec à sa tête son Secrétaire Général, Professeur Jean-Noël LOUCOU, a procédé à la cérémonie de remise de don d’un montant de deux (2) millions de francs CFA au Centre Mié-N’Gou de rééducation fonctionnelle de Yamoussoukro, grâce à un appui financier de la Loterie Nationale de Côte d’Ivoire (LONACI). Ce don permettra au centre créé par le président Félix Houphouët-Boigny en 1978, d’effectuer les travaux de réhabilitation les plus urgents de ses bâtiments.

Dans son allocation de bienvenue, Sœur Joséphine AGNÈS a, au nom du Centre Mié-N’Gou,  remercié la LONACI et la Fondation FHB pour l’attention particulière que ces dernières ont portée à « leur maison » dirigée par la Congrégation Notre Dame de la paix depuis 2000. Aussi, n’a-t-elle pas manqué de faire l’historique de ce centre qui était prévue depuis sa création pour accueillir les populations les plus démunies, à savoir les personnes aveugles, les mendiants et les handicapés de la ville de  Yamoussoukro à la charge du « partisan du dialogue ». Elle a indiqué qu’entre 2002 et 2007, au plus fort de la crise militaro-politique survenue en Côte d’Ivoire, le centre a accueilli près de 1000 personnes déplacées venues de diverses régions du pays dépassant ainsi sa capacité réelle d’accueil qui est de 250 places. Elle a ensuite précisé que depuis 2007, des personnes atteintes d’accident vasculaire cérébral (AVC), des accidentés, des handicapés moteurs et physiques et des enfants atteints d’infirmité motrice cérébrale (IMC) sont reçues par le personnel bénévole. Elle a terminé son propos par la présentation des problèmes que le centre rencontre dont les plus importants sont la vétusté des bâtiments dans leur ensemble.

Prenant la parole, Professeur LOUCOU a rappelé qu’il était important que l’institution qu’il dirige soutienne une œuvre fondée par  « l’Apôtre de la paix » en faisant des plaidoyers auprès des pouvoirs publics et privés. Il a tenu à féliciter l’ensemble du personnel du Centre Mié-N’Gou pour le travail qu’il accomplit au quotidien. Pour lui, cette action sociale contribue à pérenniser l’œuvre du président Félix Houphouët-Boigny qui est une des missions premières de la Fondation FHB.

Après les allocutions et la photo de famille , Sœur AGNÈS a conduit une visite guidée de tous les bâtiments pour permettre à la délégation de la Fondation FHB d’être plus imprégnée des conditions difficiles dans lesquelles le centre fonctionne.

Le vendredi 28 février 2020, une délégation de la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix (Fondation FHB), avec à sa tête son Secrétaire Général, Professeur Jean-Noël LOUCOU, a procédé à la cérémonie de remise de don d’un montant de deux (2) millions de francs CFA au Centre Mié-N’Gou de rééducation fonctionnelle de Yamoussoukro, grâce à un appui financier de la Loterie Nationale de Côte d’Ivoire (LONACI). Ce don permettra au centre créé par le président Félix Houphouët-Boigny en 1978, d’effectuer les travaux de réhabilitation les plus urgents de ses bâtiments.

Dans son allocation de bienvenue, Sœur Joséphine AGNÈS a, au nom du Centre Mié-N’Gou,  remercié la LONACI et la Fondation FHB pour l’attention particulière que ces dernières ont portée à « leur maison » dirigée par la Congrégation Notre Dame de la paix depuis 2000. Aussi, n’a-t-elle pas manqué de faire l’historique de ce centre qui était prévue depuis sa création pour accueillir les populations les plus démunies, à savoir les personnes aveugles, les mendiants et les handicapés de la ville de  Yamoussoukro à la charge du « partisan du dialogue ». Elle a indiqué qu’entre 2002 et 2007, au plus fort de la crise militaro-politique survenue en Côte d’Ivoire, le centre a accueilli près de 1000 personnes déplacées venues de diverses régions du pays dépassant ainsi sa capacité réelle d’accueil qui est de 250 places. Elle a ensuite précisé que depuis 2007, des personnes atteintes d’accident vasculaire cérébral (AVC), des accidentés, des handicapés moteurs et physiques et des enfants atteints d’infirmité motrice cérébrale (IMC) sont reçues par le personnel bénévole. Elle a terminé son propos par la présentation des problèmes que le centre rencontre dont les plus importants sont la vétusté des bâtiments dans leur ensemble.

Prenant la parole, Professeur LOUCOU a rappelé qu’il était important que l’institution qu’il dirige soutienne une œuvre fondée par  « l’Apôtre de la paix » en faisant des plaidoyers auprès des pouvoirs publics et privés. Il a tenu à féliciter l’ensemble du personnel du Centre Mié-N’Gou pour le travail qu’il accomplit au quotidien. Pour lui, cette action sociale contribue à pérenniser l’œuvre du président Félix Houphouët-Boigny qui est une des missions premières de la Fondation FHB.

Après les allocutions et la photo de famille , Sœur AGNÈS a conduit une visite guidée de tous les bâtiments pour permettre à la délégation de la Fondation FHB d’être plus imprégnée des conditions difficiles dans lesquelles le centre fonctionne.

 

Posted in Actualités and tagged , , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *